compte avec les chaussures

les écorces de fruits les piliers du marché

les bras nus

l’extrême douceur mal connue

 

engageons-nous certains jours dans les gencives

dans la peau le cou dans l’averse

la pluie d’orage l’inondation les chemisiers

les arbres, le balancement

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *