Ecriture

 

Les 3 recueils présentés ici procèdent peu ou prou de la même façon :

emprunter du texte – saisir des éléments de langage,

les défaire de ce qui ne saurait être mien – selon qques mécaniques propres à distendre le sens, puis faire qques choix,

 

et constater alors, là comme ici l’apparition de cette sensibilité, de qques silhouettes & situations bientôt familières ;

ainsi qu’un affection prononcée pour ce qu’il est difficile d’identifier tout à fait, pour la chaleur des variations accueillantes, des liens innombrables, de proche en proche, de loin en loin / l’Autre.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *