Peinture

 

 

 

 

La peinture est apparue, pour l’immédiateté du regard, avoir sous les mains tout d’une fois l’espace tout entier :

où faire & regarder / où regarder & faire ;

 

le fond & la forme, le trait & la figure – de quoi s’agit-il là qui se construit sous mes yeux,

et l’émerveillement de la couleur ;

 

un travail à l’acrylique associé à toutes sortes de moyens, des formats qui s’étendent, papier puis toile finement structurée –

pour un langage de plus en plus largement graphique, aux portes du sens :

chaque fois établir un espace,

où apercevoir le monde.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *